Entreprises

slide-8

Les bonnes pratiques

pour augmenter la pratique du covoiturage dans votre entreprise

Quelles que soient vos motivations pour promouvoir le covoiturage dans votre entreprise (manque de place de parking, responsabilité environnementale, bien-être des salariés, sécurité routière, réduction des coûts liés au stationnement etc.), voici quelques bonnes pratiques à suivre pour atteindre facilement et rapidement cet objectif.

1

Convaincre et engager la direction de l’entreprise

Avant toute chose, il est fondamental de mobiliser la direction de l’entreprise pour qu’elle autorise la mobilisation de moyens humains et/ou financiers (internes ou externes) pour mettre en place la démarche. La désignation d’un ou plusieurs interlocuteurs internes à l’entreprise permet de donner vie et de porter le projet dans la durée.

2

Prévoir une communication variée et récurrente

Il est primordial de mener des campagnes régulières pour accompagner au mieux les changements de comportement qui, par nature, nécessitent du temps et de la répétition dans les messages et les incitations. La communication doit être envisagée et soutenue par la direction sur du moyen/long terme.

 

De nombreux vecteurs d’information et communication peuvent être utilisés pour sensibiliser et convaincre efficacement les salariés :

Animations
Stands d’information avec animateurs Opération de communication sur les parkings des entreprises Challenge internes ou inter-entreprises Expérimentations
Editions
Livrets explicatifs (démarches, avantages, partenaires) Affiches Goodies
Outils digitaux
Site Internet dédié Email type Système Internet de mise en relation
3

Stimuler la pratique du covoiturage en proposant des mesures d’entreprise complémentaires à la communication

En tant qu’entreprise, vous avez le pouvoir de stimuler significativement la pratique du covoiturage (notamment en cas de pénurie de places de parking) en proposant des mesures en entreprise. Par exemple :

4

Assurer un suivi et une évaluation de la démarche

Pour apprécier la réussite d’une démarche de promotion du covoiturage en entreprise, il faut analyser la pratique réelle via enquête aux salariés ou relevé de terrain pour établir si la proportion de covoitureurs a évolué, ou non, après le déploiement de la démarche. En aucun cas il ne faut évaluer la réussite de la démarche en fonction du nombre d’inscrits dans un outil de mise en relation étant donné que 8 à 9 personnes sur 10 s’organisent spontanément sans recourir à une inscription sur une base de données de covoitureurs.